juin 16, 2019

Homélie de mariage - 5

Il y a des hommes et des femmes qui sont bons par nature, des hommes et des femmes devant qui on a envie de s'agenouiller parce qu'ils respirent la bonté. N. et N. vous êtes de cette race là.
Il y a des gens sur qui, dès le premier regard on sait que quelque chose de l'amour se dit.
N. et N., dès le premier jour, j'ai cru dans la qualité de votre amour. Peut-être était-ce dans la façon dont vous êtes présentés, peut-être est-ce à la qualité de votre sourire qu'il m'a paru évident que quelque chose de l'amour passerait chez vous pour la vie.
Vous avez choisi pour votre mariage, deux beaux textes. La première lecture, tirée du Cantique des Cantiques et l'histoire d'une quête, une quête amoureuse. C'est la quête d'un homme et d'une femme qui se cherchent et se trouvent. Je pense qu'il s'agit un peu de votre histoire, de ce coup de foudre qui vous a fait vous rencontrer il y a plus de 14 ans. Mais ce texte dit aussi autre chose. C'est la quête de Dieu vers l'homme et la quête de l'homme vers Dieu. Et c'est au centre de ces deux quêtes que votre mariage va pouvoir se construire.
Quel est l'enjeu ?
On le trouve à la fin de l’Évangile que vous avez choisi. Il est caché dans le mot « faire une seule chair ». Pourquoi ?
Parce que le mot chair au sens hébreu n'a pas le même sens qu'au sens français, il s'agit d'une "Symphonie".
Elle commence par la rencontre mystérieuse de vos deux êtres mais vous conduit beaucoup plus loin.
Je crois que vous êtes déjà sur ce chemin, N. par ton expérience de pompier, N2. par ta façon d'être une bonne (...). Peut-être aussi par votre manière d'être parents, avec vos charmantes petites filles. Elles sont la chair de votre chair, mais cela va plus loin. C'est dans votre capacité à être bon pour autrui que vous rejoignez cet appel de Dieu pour vous.
Votre amour est symphonique, il est danse... Chacun de vos gestes devient expression de quelque chose qui vous dépasse...
Demeurez dans cette dynamique de l'amour, et Dieu sera à vos côtés. Vous me l'avez glissé, c'est un Dieu protecteur que vous cherchez. Il le sera. C'est une des qualités de Dieu. Et pourtant, il est aussi surprenant, par ses dons comme par son silence qui respecte notre liberté. Il arrive ainsi que parfois, on se demande s'il est vraiment là, surtout quand le mal nous frappe à la figure sous toutes ses formes. N1., tu en as fait l'expérience chez les pompiers. Et pourtant, cette absence apparente n'est qu'illusion. S'il se retire, s'il semble absent, c'est souvent parce qu'il sait que vous pouvez être là, des instruments de son amour, les mains de Dieu.
Au plus fort du mal, dans les camps de la mort, une jeune juive du nom d'Etty Hillesum écrivait presque avec son sang : « j'ai compris l'essentiel, Dieu a besoin de nos mains ».
N. et N., Dieu a besoin de vos mains, de cet amour débordant et généreux qui vous caractérise pour être signe pour les hommes et les femmes qui n'ont plus le goût de la vie, qui ont perdu la voie vers le bonheur véritable...signe que l'amour est plus grand que la mort, comme le suggère la fin de votre première lecture.
Il faut comprendre que cette dernière a été écrite bien avant le Christ et que c'est finalement dans ce Dieu mort sur une croix que nous comprenons la quête et la fin de ce poème.
En suivant les pas du Christ dont l'amour est plus grand que la mort, votre amour sera alors ce qu'il est appelé à devenir vraiment : signe, sacrement, lumière, sel pour les autres. Cultivez cela. Entrez dans cette quête perpétuelle ! Il n'y a pas de limite à l'amour c'est le chemin d'une vie, c'est le sens des mots que vous allez prononcer maintenant.
Dans l'échange que vous allez prononcer se cache un « je me donne à toi » et cela dit l'essentiel.
Quand on donne on ne compte plus... on est porté par le don, on est transformé par le don....

Aucun commentaire: