juillet 04, 2020

Homélie de baptême de Célenne du 5/7

Projet de notes pour le baptême de Célenne du 5/7

Vous n'avez pas choisi les textes les plus faciles. La première lecture et le psaume constitue une sorte de cadre. Le psaume rassure : Dieu est avec nous. « Le Seigneur est ma lumière et mon sauveur, je n'ai rien à craindre de personne. Le Seigneur est le protecteur de ma vie, je n'ai rien à redouter.
Je ne demande qu'une chose au Seigneur, mais je la désire vraiment: c'est de rester toute ma vie chez lui, pour jouir de son amitié et guetter sa réponse dans son temple. Alors, quand tout ira mal, il pourra m'abriter sous son toit, il me cachera dans sa maison, il me mettra sur un roc, hors d'atteinte.
Seigneur, montre-moi la voie que tu me traces; à cause de mes adversaires dirige-moi sur un chemin sans obstacle.»
‭‭Psaumes‬ ‭(26):1, 4-5, 11‬ ‭BFC‬‬

Quelle est cette voie.
La première lecture répond même si elle est plus complexe. Elle évoque la mort. Pourquoi mourir, mm ? « pour renaître » dit Jésus à Nicodème (Jn 3)

«Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés pour être unis à Jésus-Christ, nous avons été baptisés en étant associés à sa mort? Par le baptême, donc, nous avons été mis au tombeau avec lui pour être associés à sa mort, afin que, tout comme le Christ a été ramené d'entre les morts par la puissance glorieuse du Père, nous aussi nous vivions d'une vie nouvelle. En effet, si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous serons également unis à lui par une résurrection semblable à la sienne. Sachons bien ceci: l'être humain que nous étions auparavant a été mis à mort avec le Christ sur la croix, afin que notre nature pécheresse soit détruite et que nous ne soyons plus les esclaves du péché. Car celui qui est mort est libéré du péché. Si nous sommes morts avec le Christ, nous sommes convaincus que nous vivrons aussi avec lui.» Romains‬ ‭6:3-8‬ ‭BFC‬‬

Le chemin qui fera de Célenne une véritable baptisée passe par une certaine mort. Un renoncement à ce qui la détournera de l'amour...
Un renoncement à l'esclavage, l'addiction sous toute ses formes, tout ce qui nous empêche d'aimer.

Revenons au psaume. Montre moi la vie. Montre moi l'amour chante le psalmiste...

«Alors, Jésus vint de Nazareth, localité de Galilée, et Jean le baptisa dans le Jourdain. Au moment où Jésus sortait de l'eau, il vit le ciel s'ouvrir et l'Esprit Saint descendre sur lui comme une colombe. Et une voix se fit entendre du ciel: «Tu es mon Fils bien-aimé; je mets en toi toute ma joie.» Marc‬ ‭1:9-11‬ ‭BFC‬‬

Le ciel s'ouvre. Dieu déchire le voile. Nous avons là chez Marc une première épiphanie.


Ce Christ que Dieu nous révèle qui est-il ? Marc mettra un évangile entier à le révéler. Ce sera votre tâche à vous parents et parrains que de révéler ce Christ qui ne se dévoile vraiment qu'à la Croix.

L'enjeu pour Célenne sera de trouver l'amour. Si Dieu l'accueille aujourd'hui dans sa maison c'est parce que vous désirez cela. Qu'elle meure à ce qui n'est pas l'amour et qu'elle se mette en chemin...

Ce chemin elle ne pourra le faire sans vous, parrain, marraine, parents et vous tous ici rassemblés. Son baptême n'aura de sens que si vous participez tous à ce chemin qui fera de Célenne une prophète de l'amour de Dieu pour l'homme, d'un amour sans limite...

Ce que nous allons vivre aujourd'hui s'inscrit dans cette dynamique.. Chaque partie du rituel s’inscrit sur ce chemin, mais ce n’est qu’un début...le chemin d’une vie 

Aucun commentaire: