juin 07, 2018

Jeux de kénose - St Jean de la Croix

Poursuivons notre lecture de Jean de la Croix, dans les yeux de Balthasar :
«La quête est tellement absolue (...) tend tellement à l'absolu qu'elle ne peut pas finir par [le] trouver (...) on [ne] peut pas dire (...) comme chez Rilke « nous projetons des Dieu » (...) car il sait qu'il est pris et porté plus loin ; plus que se vider lui-même, il est vidé ; il agit moins que Dieu n'agit en lui, c'est pourquoi la base de sa contemplation, c'est d'être contemplé ; de même que (...) les yeux de Dieu ne sont qu'esquissés dans l'âme, et que celle-ci persévère dans l'attente de voir apparaître l’œil divin dans le milieu de la foi » (1)

L'enjeu de la quête de St Jean de la Croix est ici cette double kénose, ce jeux des kénoses réciproques qui touche à ce que j'appelle la danse trinitaire (2), une circumincession où la kénose de Dieu appelle et creuse notre humilité et nous conduit à la révélation ultime.

(1) Hans Urs von Balthasar, La Gloire et la Croix, Styles
2, De Jean de la Croix à Péguy, Paris, Aubier, 1972 p. 45

(2) La danse trinitaire et repris maintenant dans L'amphore et le Fleuve

Aucun commentaire: