juin 07, 2020

Christ crucifié - un oxymore

J’écoute sans me lasser les commentaires des lettres de Paul du P. Morin en podcast sur le site des Bernardins. Cette phrase m’a touché à propos de 1Co 1 : Christ crucifié est par excellence un oxymore (je cite de mémoire) parce que le Messie attendu par les Juifs (le sens de Christ) n’avait pas vocation à être crucifié.
Nous sommes en effet dans cette tension théologique par excellence, disruption majeure dans la pédagogie de Dieu...
Nous attendons trop souvent, comme Judas, un Christ vainqueur et de la même manière une Église toute puissante de sagesse alors que nous ne cessons de faire l’expérience de nos fragilités.

«Quant à nous, nous prêchons le Christ crucifié: c'est un message scandaleux pour les Juifs et une folie pour les non-Juifs; mais pour ceux que Dieu a appelés, aussi bien Juifs que non-Juifs, le Christ est la puissance et la sagesse de Dieu. Car la folie apparente de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et la faiblesse apparente de Dieu est plus forte que la force des hommes. Considérez, frères, qui vous êtes, vous que Dieu a appelés: il y a parmi vous, du point de vue humain, peu de sages, peu de puissants, peu de gens de noble origine. Au contraire, Dieu a choisi ce qui est folie aux yeux du monde pour couvrir de honte les sages; il a choisi ce qui est faiblesse aux yeux du monde pour couvrir de honte les forts; il a choisi ce qui est bas, méprisable ou ne vaut rien aux yeux du monde, pour détruire ce que celui-ci estime important. Ainsi, aucun être humain ne peut se vanter devant Dieu.» ‭‭1 Corinthiens‬ ‭1:23-29‬ ‭BFC‬‬

Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière reprend l’Arche comme slogan. Alors un peu d’humilité.... et je parle aussi pour moi...


Aucun commentaire: