octobre 31, 2014

Christ serviteur (suite)

Dans la recherche sur la révélation d'un Christ serviteur,  je tombe également sur cette méditation de saint Bernard : (1) "Jusque là, il ne se présente pas à nous comme il est en lui-même, mais tel qu'il s'est fait pour nous : notre Tête, non pas couronnée de gloire, mais ceinte par les épines de nos péchés.  Il serait honteux que, sous cette tête couronnée d'épines, un membre choisisse une vie facile, car toute la pourpre qui le couvre doit être encore non pas tant celle de l'honneur que celle de la dérision." Cette contemplation n'exclue pas celle de la contemplation de la gloire à venir. La dynamique de Ph 2, 7-9 nous y prépare. (2) Mais, respecter cette chronologie laisse le temps à l'homme de voir la joue gauche du Christ (Mat 5, 38-39), dans ce geste qu'il décrit comme étant la réponse à toutes nos violences. S'il nous apparaît couronné d'épines et "suspendu sur le bois de la Croix" c'est bien que celui qui se met aux pieds de l'humanité comme il s'est mis aux pieds de Judas, attend ce mouvement intérieur qui nous conduira sur le chemin,  la Vérité et la Vie.  "Ego sum via, veritas, via"...


(1) homélie de saint Bernard sur la Toussaint
(2) Bernard ajoute :"Viendra le jour de l'avènement du Christ : alors on n'annoncera plus sa mort de manière à nous faire savoir que nous aussi sommes morts et que notre vie est cachée avec lui. La Tête apparaîtra dans la gloire, et avec elle les membres resplendiront de gloire, lorsque le Christ restaurera notre corps d'humilité pour le configurer à la gloire de la Tête, puisque c'est lui la Tête."
(3) Philippiens 2, 9 : "C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom"

Aucun commentaire: