février 22, 2017

Silence de Scorcese - une théologie de la faiblesse

Je poursuis ma lecture de la revue Etudes de février et ne peux que recommander l'article de Franck Damour sur "Endô où la quête d'un Christ japonais"(1). On y découvre une facette qui rejoint mes thèmes favoris : la portée pastorale de la kénose, de l'humilité et de la miséricorde, des influences qui vont jusqu'à Moltmann et son Dieu crucifié mais aussi l'idée d'un Christ-mère, du côté des souffrants, des apostats et du reniement qui met Judas et Pierre dans la même dimension, celle d'un Dieu de miséricorde. A lire.

Etudes, n. 4235 p. 77ss

Aucun commentaire: