février 23, 2015

La toute puissance de Dieu n'est elle pas parfois la projection de notre désir de toute puissance ?


Si l'on suit Varillon,  Dieu n'est pas d'abord tout puissant,  il est amour. Toutes tentatives de le faire tout puissant peut résulter parfois d'une projection du désir de puissance de l'homme,  quand l'humilité de Dieu nous révèle ce que le rejet de cette puissance rend possible.
Et il est possible à l'inverse que sa puissance infinie soit réelle mais qu'en réservant l'expression de sa puissance il nous révèle ce qu'est l'amour et ce faisant nous enseigne la différence entre autorité et pouvoir,  entre chasteté et confusion,  entre humilité et démesure,  entre royauté et service.



Aucun commentaire: