janvier 16, 2005

Le dire et le faire...

La grande difficulté de tout homme est de rapprocher le dire, ce qui est théorisé, pensé de la réalité de ses actes, le faire. "Je ne réalise pas le bien que je voudrais, mais je fais le mal que je ne voudrais pas" dit St Paul dans Romains 7,19...
C'est tout un chemin que la méditation quotidienne de cette distance, ce fossé entre la parole et ce que nous en faisons, ce que nous vivons dans l'aujourd'hui.
Je repense aussi à cette distance entre dire et dit qu'exprime Lévinas dans "Autrement qu'être", une distance qui trouve son hyperbole sur le chemin de l'Unique...
Il y a la toute la distance que notait Bonnaventure entre la trace, l'image et la distance.
Dans la fleur, le dire de Dieu s'est cristallisé en une trace.
Dans l'homme, le dire de Dieu peut être image fragile,
Dans le Christ, le dire de Dieu prend dans un dit une véritable ressemblance.
Un chemin...

1 commentaire:

temps a dit…

Je ne sais si c'est dans ce sens que nous pouvons interpréter ces mots ( dire, faire).
Je pense que victor hugo est l'auteur qui a su le mieux dans quatrevingt-treize distinguer le paraitre de l'être. Il employa comme définition finale standar, le courtisan et le serviteur. Le courtisan détruit en flatant et le serviteur sert une idée. Le reste est question d'honneteté envers sa limite de compétance.
Cordialement