janvier 16, 2005

Tsunami et ONG...

Sur le forum de Chemins, un visiteur m'interpelle. Ou est-il ton Dieu ?
Dimanche dernier, le prédicateur parlait de la vague... Dieu n'est pas sur la vague, dit-il, mais sous la vague. Cela a inspiré ma réponse...
"Je comprends votre colère et votre peine. mais pour moi, le dieu souffrant est bien dans le coeur de ceux qui aident, ceux qui se dévouent par amour. il est dans chacun de nos actes au service du souffrant. c'est par cette présence, par nos mains, qu'il est présent. La souffrance du Christ est complétée par la souffrance de tous les hommes et l'amour qui nous unit à ces moments là est participation à l'amour de dieu. Cet amour n'est pas imposé, il respecte notre liberté. sa puissance n'est pas imaginaire, elle est en tout homme de bonne volonté qui avec Dieu (et parfois sans le savoir) agit au service de l'autre."
Cela fait résonner en moi ce livre boulversant d'Etty Hillesum que j'ai commenté dans Chemins. Comme elle le dit si bien, dans un camp de transit avant un camp de la mort. Dieu a besoin de nos mains... Que serait-il si nous n'étions acteurs et signes de sa tendresse pour le monde. Paradoxe de sa présence, de la liberté qu'il nous laisse et de ce chemin à trouver pour qu'Il soit, en nous...

Aucun commentaire: