septembre 13, 2015

Cohérence 3

La cohérence soulignée plus haut s'inscrit plus largement nous dit Balthasar :‎ "L'Ancien et le Nouveau Testament forment ensemble une figure totale de la révélation dans laquelle le large monde de symboles de l'Ancien déploie en l'anticipant‎ sous forme d'ombres l'accomplissement condensé dans le Nouveau, l'Ancien s'absorbant dans la fonction d'annoncer, mais en même temps débouchant positivement dans le Nouveau qui est sont accomplissement"(1)

On peut y objecter les ombres de l'Ancien, mais comme il le souligne justement, ces ombres sont d'une certaine manière un écrin pour la lumière qui surgit, en leur sein.

(1) Hans Urs von Balthasar, op Cit, GC1, p. 175



Aucun commentaire: