décembre 18, 2014

Croyons nous au Miracle ?

‎L'introduction du chapitre XVII du tome 2 d'un certain juif Jésus nous plonge dans un dilemne qui agite tout chrétien "raisonnant" depuis les Lumières. Son aparté(1) nous met au coeur de la question qui sépare :
- un Bultmann " universitaire" et septique qui refuse toute idée de miracle
- et 82 % des américains(2) qui osent encore y croire.

Et nous, de quel côté sommes-nous ?

La question méritait d'être posée. Je vous laisse y répondre, elle interpelle en effet l'idée même de la toute-puissance de Dieu. Varillon contournait le problème en parlant de la toute-puissance de l'amour. Il n'avait peut-être pas tort.

Meier nous conduit sur une voie plus ardue, celle de s'interroger sur le sens même du miracle. Pour quoi, à qui sert-il, est-il crédible ? Un chemin qui laisse probablement des traces en nous, mais peut aussi nous conduire à l'essentiel.



(1) Op. Cit. Tome 2, p. 400
(2) institut Gallup, 1989

Aucun commentaire: