décembre 23, 2014

Miracle - suite


L'analyse de Meier est pertinente quand il établit une opposition entre le type idéal du miracle et celui de la magie. Dans le deuxième cas, on a affaire à une utilisation du nom de Dieu à son profit, jusqu'à oser dire : "A cause de ton nom que je possède, donne moi la santé, (...) les biens en abondance" (2)
A l'inverse les miracles de Jésus s'en repose à la volonté de Dieu et sont signes pour le royaume.

(1)‎ p. 420ss
(2) PGM XIII 760-821"


Aucun commentaire: