juin 22, 2016

Harmonie - 2

Nous reprenons maintenant la lecture du tome 2 où nous l'avions arrêtée, c'est à dire p. 65, pour entrer en résonance avec cette harmonie décrite à la fin du tome 1. C'est avec Irénée de Lyon que nous reprenons notre voyage et il est intéressant de constater qu'un thème semblable à celui détaillé sous le titre d'Harmonie à propos d'Origène et d'Augustin est aussi développé par Irénée et repris ici par Balthasar quand il dit que "toutes les Écritures données par Dieu seront trouvées consonantes (symphonos), les paraboles s'accorderont avec ce qui est dit(1)".

Au delà des tensions théologiques décrites plus haut, n'est-ce pas ce qu'il nous faut chercher : une paix intérieure qui, à l'image du discernement ignatien, nous indique que nous sommes sur la bonne voie.

Cela ne doit probablement pas masquer l'intérêt d'une Parole tranchante, d'un glaive qui perce notre coeur et nous conduit au bien, mais trouver une symphonie dans la Parole nous indique que nous sommes sur les pas de Dieu, quand bien même ce chemin est aride. Si nous ne percevons pas la consonance, c'est que nous sommes hors du chemin.

Elle résulte en effet de l'harmonie invisible du Verbe, qui conduit l'Ecriture et rejoint le plan de Dieu sur l'homme. Cherchons là, avant tout, en poursuivons cette lecture...

(1) Hans Urs von Balthasar, La Gloire et la Croix, Styles, d'Irenée à Dante, 2, Cerf DDB 1967-1993 (que nous citerons plus loin comme GC2),  p. 65

Aucun commentaire: