avril 11, 2005

Tragique de la vérité - II

Nous sommes empêtrés de peurs, de demi-mesures, enfoncés dans le mensonge. (...) ce qui nous fait le plus défaut est le courage tragique de la vérité. La vérité n'offre pas de protection, pas de sûreté, pas de paix avec le monde ; elle exige qu'on soit passionné de lutte, prêt à mourir l'âme en paix (1)
Cela fait raisonner en moi ce petit exemple lu récemment dans la Lettre ouverte au futur Pape de Patrice Gourier (2) où il décrit la tentation de l'escargot : "quand tout est calme autour de lui, il sort ses antennes, il les oriente en tout sens, il palpe l'ambiance. Dès qu'il y a un bruit ou quelque chose d'insolite, il rentre ses antennes, se replie dans sa coquille et ne bouge plus, il n'entend plus rien et donc tout est calme."
On croirait une fidèle description de votre serviteur. Il reste donc du chemin à faire...
(1) d'après Urs von Balthasar.., ibid p.99
(2) Flammarion, Desclée de Brouwer, 2005

Aucun commentaire: