mars 30, 2006

Déductive ou inductive

En tant qu'ardant défenseur d'une pastorale inductive, je ne peux que souligner cette affirmation p. 135 qui souligne qu'une méthode théologique ne peut jamais au fond être déductive (car autrement elle soumet la liberté de figure aux lois de la pensée humaine). Elle est inductive dans le sens indiqué par Newman, montrant les "convergences des lignes et des voies d'approche vers un foyer unique, infiniment lumineux où brille la Gloire. (1)
Ce met en valeur la puissance théologique de l'accomplissement des Ecritures où "la grandeur de Jésus est l'apparition du libre abaissement (kénose) de la Gloire de Dieu dans la non liberté (l'obéissance) de la forme d'esclave. (2)

(1) Ibid p. 135 et Gloire et Croix III t. 2 p. 17
(2) Gloire et Croix III 2, t. 2 Neueur Bund p. 279

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Pouvez-vous, s'il vous plaît, expliquer la différence entre les pastorales inductive et déductive?

Pour un novice qui n'y connait rien. Merci.

klod a dit…

La pastorale inductive est celle qui travaille l'intérieur de l'homme en l'aidant à réaliser par lui même ce qu'il porte en lui. C'est en général dans le cadre d'un groupe de partage qu'un cheminement intérieur peut se faire.
A l'opposé une pastorale déductive est un enseignement et donc une approche du haut (professeur) vers le bas (élève)