octobre 30, 2006

Un chemin...


Quelque soit le chemin que l'homme parcours il y a bien un seuil à franchir et nul ne peut forcer le passage de ce seuil si ce n'est Dieu par le don de sa grâce qui conduit comme un passeur l'homme à percevoir combien sa recherche est dans le plan de Dieu ou qui l'ouvre à voir un autre chemin au delà de l'impasse où il s'enferme. Alors il peut librement faire le saut de la foi et concevoir que l'objet de son désir n'est pas ailleurs. Le choix adulte et libre est une conversion, une métanoia, véritable fusion du coeur qui laisse l'homme ancien de l'autre côté du seuil. Est-ce là que le baptême de l'enfant devient véritablement sacramentel ?

Aucun commentaire: