janvier 02, 2019

Au fil de Jean 1 - Jean Baptiste au désert

« Je suis la voix de celui qui crie dans le désert »
« Je ne suis pas digne de délier ses sandales » (Jn 1)
Nos paroles humaines restent creuses si elles ne sont pas portées et habitées par le Verbe qui les précèdent et les prolongent.
Sommes-nous des cymbales qui résonnent ?

Peut être faut il retrouver le chemin du désert pour comprendre que nous ne sommes que les « mains de Dieu »(1), petits (2) instruments fragiles de la grâce.

La figure de Jean Baptiste est une figure diaconale.



(1) relire Etty Hillesum
(2) cf. Thérèse de Lisieux

Aucun commentaire: