janvier 18, 2007

Corps mystique

Pour Urs von Balthasar, l'être-avec qui caractérise l'humanité aimante s'achève en s'assimilant dans l'être du Christ à travers l'Eucharistie. Ce n'est que dans le décentrement de nos petits pas d'amour que nous participons à l'être pur du Christ, que nos agirs, aidés par la grâce atteignent et participent à l'Eucharistie de tout les temps... Il s'agit d'un élargissement inimaginable du champ d'action de l'individu qui n'est plus isolé mais greffé sur l'organisme et le mouvement vital du Corps Mystique (1)

Balthasar, DD 3, ibid p.378

Aucun commentaire: