janvier 16, 2006

Communauté - II

Le concept de communauté luthérienne a donné lieu dans l'Eglise à un concept de communauté comme le lieu ou l'Eucharistie est présidée. Mais souligne J. Ratzinger, "Le Seigneur ne surgit pas de ce que la communauté a de personnel, il ne peut venir que de l'extérieur, comme celui qui se donne. Et ce Seigneur n'est jamais qu'un seul, non divisé. Le recevoir cela signifie déjà par conséquent entrer en unité avec les autres et là où cela n'a pas lieu, c'est à lui qu'on ferme la porte. Cela signifie que l'unité avec toutes les autres communautés n'est pas quelque chose qui viendrait ultérieurement à l'Eucharistie, où même n'y viendrait pas, mais elle est au contraire un élément constitutif intrinsèque de la célébration eucharistique. L'unité avec les autres est le fondement intrinsèque de l'Eucharistie." Célébrer l'Eucharistie, cela signifie donc entrer dans l'unité de l'Eglise universelle."(1)
Ce texte chatouille notre tendance à répéter que si deux ou trois sont réunis en son nom, il est au milieu d'eux, mais à tête reposée je pense que cette mise au point est sage et constructrice d'une plus grande unité au delà des chapelles et de l'individualisme qui habite souvent notre conception occidentale de la catholicité.

(1) d'après Joseph Ratzinger, ibid p. 328

Aucun commentaire: