janvier 30, 2006

Une auto-critique de la raison éclairée....

"La foi ne doit pas s'opposer à la raison mais elle n'accepte pas de se soumettre à la domination exclusive de la raison "éclairée" et de ses méthodes" (1)
Je pense que l'on peut méditer là sur la différence entre croyance et foi. J'entends par croyance cette béate naïveté qui nous fait prendre le sensible pour une expression du divin. Elle est nécessaire au simple mais ne doit pas laisser place à un aveuglement. A l'inverse, la raison tue ce qui est incarné en nous. On retrouve la vision du balancier qui doit nous maintenir entre la tentation du subjectif et de l'objectif...
"La foi chrétienne affirme des vérités qu'elle ne soumet pas à une interprétation symbolique largement ouverte mais qu'elle comprend comme des assertions vraies immédiatement valables (...) elle affirme que Jésus a vécu, est mort et ressuscité en un temps déterminé ! Elle affirme même que le même Dieu qui est devenu homme dans le Christ est le créateur de l'Univers. Par de telles assertions, la foi chrétienne dépasse le domaine de la connaissance purement symbolique pour atteindre celui de l'intelligence historique et philosophique". (2)
Charge à nous d'être témoin de cette lumière, sans l'imposer mais sans la mettre non plus sous le boisseau...
Apprends nous à évangéliser...
(1) d'après Joseph Ratzinger, ibid p. 365
(2) ibid p. 367

Balises : Evangelisation Ratzinger foi raison

Aucun commentaire: