janvier 17, 2006

Communauté - III (Succession et héritage)

La succession apostolique est le "signe extérieur de la validité de l'Eucharistie".
Le contenu de la catholicité c'est l'apostolicité. A défaut l'Eucharistie devient un repas communautaire, le lieu où se réalise la communauté en y trouvant le symbole de l'action réciproque de ses membres, une organisation qui décide d'elle-même et ne peut plus alors proposer que des fonctions et non plus de véritables vocations (1)
La communauté est constituée par l'appel de la Parole de Dieu certes mais la Parole de Dieu n'est pas libre et sans attache. (2)

Il nous faut donc vérifier à chaque fois que nos actes, notre pensée, nos actions sont au service de la communauté et se laisse éclairer par ce qu'elle a construit dans le temps par la tradition non pas comme un poids qui nous contraint à nous conformer à un carcan figé mais comme un héritage. Je pense que c'est dans la méditation de l'héritage que nos chemins peuvent être des chemins de libération et peuvent nous conduire jusqu'à dire, "Que ta volonté soit faite", librement et sans contraintes. Parce que cet héritage nous libère des servitudes de l'aujourd'hui, des esclavages de nos passions séculières. Ce n'est pas sombrer pour autant dans la loi du rétroviseur qui dirait "avant c'était mieux", mais c'est avancer sans renier le fait qu'avant nous une multitude de croyants ont été traversé par le souffle de l'Esprit et nous apportent ce que nous ne pourrons jamais trouver seul. Le passé est un vecteur de l'Esprit. Vouloir le contourner, c'est peut-être se laisser aller à l'orgueil...
(1) d'après Joseph Ratzinger, ibid p. 328-330
(2) ibid p. 331

Balises : Communauté tradition héritage liberté Ratzinger

Aucun commentaire: