janvier 07, 2006

Relativiser la Cité de Dieu

Augustin a introduit le concept de la Cité de Dieu dans un contexte très particulier où dans chaque ville un autel se dressait contre un autre autel et l'Eglise était tiraillée entre donatistes et catholiques. Dans ce contexte "la véritable Eglise consisterait donc pour lui en ceux qui se rassembleront définitivement à l'appel de Dieu, ceux qui sont du nombre des élus". Par rapport à ce contexte Joseph Ratzinger affirme que "si l'état actuel de telle ou telle assemblée ne correspond pas à la communauté de la fin des temps, pourtant la communion ecclésiale est un degré préalable indispensable de la communauté à venir : l'appartenance définitive à l'Eglise célébrant l'Eucharistie est le signe de l'élection" (1)

Cette affirmation est à méditer à l'aune des billets précédents. Et elle interpelle le coeur même de nos cheminements propres, de chaque pas que nous faisons en route vers cette cité eschatologique...
(1) d'après Joseph Ratzinger, ibid p. 288

2 commentaires:

Renaud a dit…

Hello Claude,
Peux-tu stp un peu développer ?
En quoi cette affirmation nous interppelle-t-elle ? Je ne le perçois pas directement.
Merci d'éclairer mon chemin :-)

klod a dit…

Il s'agit tout simplement de savoir ce que nous faisons à notre niveau pour être chemin d'unité...
Suis-je plus clair ?