janvier 15, 2006

Communauté

Lumen Gentium au nº 26 souligne que l'Eglise est "présente en tous les légitimes groupements locaux de fidèles qui unis à leur pasteurs, reçoivent dans le Nouveau Testament, eux aussi le nom d'Eglises.... Chaque fois que la communauté de l'autel se réalise en dépendance du ministère sacré de l'évêque, se manifeste le symbole de cette charité et de cette unité du corps mystique sans laquelle le salut n'est possible".
Cette affirmation repose cependant sur le lien avec l'évêque. Même si ce dernier ne doit pas être de l'ordre d'une obéissance aveugle, il convient de souligner que notre Eglise n'aura son sens d'universelle, c'est-à-dire de catholique que lorsque l'unité et la réalité d'un lien seront maintenues. A défaut, nous construisons des chapelles qui n'ont pas d'avenir.

Certes l'Esprit souffle où il veut.
Certes quand deux ou trois sont réunis au nom du Christ, il est présent.

Mais ne sortons pas ces affirmations de leur contexte. On aboutirait à une guerre de chapelle et finalement, on peut se demander alors, si nous serions véritablement en Christ... Il vaut bien une douloureuse fidélité à une insouciante liberté. Le sujet est délicat, mais il mérite réflexion...

Balises : Communauté Evêque Lumen_Gentium Vatican

Aucun commentaire: