juin 16, 2005

Election

Il te fait changer de vie...
Lorsque l'on est marqué une fois pour toutes par le Beau, comme un contact bouleversant, une élection, tout est regard et ravissement. On est "ravi en Dieu" (1). Entre l'épiphanie qui est d'ordre esthétique et la conversion réelle à une dramatique, il faut probablement le chemin intérieur de l'auto-conversion de l'étant.... "Or le ravissement n'est possible que lorsque Dieu confie une mission", ajoute Balthasar. "Quand le beau est contemplé dans sa réalité vraiment originelle, la liberté s'ouvre en profondeur et fait surgir la décision" (...) "se laisser modeler par l'unique offert à ma rencontre, non séparé de la Parole, l'élection présente son caractère d'universalité. L'élu introduit dans le domaine du Verbe unique (ibid). Le Livre dévoré et la saveur reste dans la bouche. Le Verbe, il lui faut le proclamer." (2)
Ces phrases font raisonner en moi la saveur des psaumes, ce qu'elle disent de Dieu et de cette intimité incomparable entre l'homme et l'infini d'amour, qui conduit à chanter le psaume 139 non pas comme une plainte coupable mais comme la joie d'un homme traversé par le regard aimant de Dieu...

(1) Urs von Balthasar, ibid p. 26
(2) ibid

Aucun commentaire: