juin 04, 2005

Résignation... - I

Pour Balthasar (1), Freud, Jung comme Adler recommandent l'acceptation de ce que l'homme est et considèrent son incorporation dans l'ensemble environnant comme le but dernier de la thérapie.
S'accepter et s'intégrer, le but ultime ?
Cela serait pour eux la résignation.
On peut le voir de façon pessimiste, sauf à introduire à ce stade l'idée chrétienne qui peut être pour certains pure idéologie et pour d'autres pure joie, celle d'un décentrement où l'on quitte l'accessoire pour vibrer dans l'amour infini qui nous échappe et nous attire.
La résignation pourrait être New Age, si elle n'avait foncièrement en soi, une dimension tragique, un décentrement qui nous conduit à terme à ne plus pouvoir nouer sa ceinture mais accepter qu'un jour, elle soit nouée par d'autres...

(1) d'après Urs von Balthasar, ibid p. 426

Aucun commentaire: